VICTOR HUGO, 
PREMIER TEMOIN DU THEATROPHONE


 

Notice

  
Les Choses vues sont un recueil de notes écrites au fil de sa vie par Victor Hugo et qui ont été publiées pour la première fois en 1900, quinze ans après la mort du poète. Nous publions ici une note datée du 11 novembre 1881 dans laquelle Hugo décrit sa première expérience du théâtrophone. Berthelot, dont il est question dans la note, est très probablement le grand chimiste Marcellin Berthelot (1827-1907), qui venait d'être élu sénateur inamovible.

Marcellin Berthelot

 

11 novembre 1881

 

    "Nous sommes allés avec Alice et les deux enfants à l'hôtel du Ministre des Postes. A la porte, nous avons rencontré Berthelot qui venait. Nous sommes entrés. C'est très curieux. On se met aux oreilles deux couvre-oreilles qui correspondent avec le mur, et l'on entend la représentation de l'Opéra, on change de couvre-oreilles et l'on entend le Théâtre-Français, Coquelin, etc. On change encore et l'on entend l'Opéra-Comique.

    Les enfants étaient charmés et moi aussi. Nous étions seuls avec Berthelot, le ministre, son fils et sa fille qui est fort jolie.".

Victor HUGO, Choses vues. Souvenirs, journaux, cahiers. 1849-1885
Edition  présentée, établie et annotée par Hubert Juin, Gallimard, 1974.

Sur le théâtrophone :

Le théâtrophone de Clément Ader

Les écrivains et le théâtrophone

 

Histoire de la télévision       © A. Lange

Dernière mise à jour : 31 mars 2002