"The Telectroscope is the name..."
The Telegraphic Journal,  
15 February 1879.



Notice

Ce court article sur le télectroscope de Senlecq fait référence au télégraphe autographique de D'Arlincourt (un des premiers systèmes de transmission d'images fixes) et le "téléphone imaginaire de C. Borseuil". 



Charles Bourseul

Charles Bourseul (Bruxelles, 1829 — Saint-Céré, 1912) était un français, employé de l'administration des télégraphes,  qui, dès le 26 août 1854, publia dans le magazine L'Illustration une note formulant la possibilité de la transmission électrique de la parole : "Imaginez que l'on parle près d'une plaque mobile, assez flexible pour ne perdre aucune des vibrations produites par la voix, que cette plaque établisse et interrompre les communications avec une pile : vous pourrez avoir à distance une autre plaque qui exécutera en même temps les mêmes vibrations".

Cette note fut accueillie à l'époque avec beaucoup de scepticisme, mais dans son ouvrage classique Le téléphone (1878), Th. du Moncel reconnaît que l'hypothèse de Bourseul était bonne, puisque Bell en a démontré la justesse.

En comparant la proposition de Senlecq à celle de Bourseul, The Telegraphic Journal laisse ainsi entendre que son hypothèse, bien que non encore effective, pourrait bien un jour trouver son application réelle.

 

Document aimablement communiqué par M. J.-J. Ledos.

 

  

Histoire de la télévision       © A. Lange

Dernière mise à jour : 17 février 2002