Le premier brevet russe en matière de télévision :
l'appareil de M. Wolfke (1898)

Le russe M. Wolfke  a déposé le 24 novembre 1898 une demande de brevet pour un appareil permettant la vision à distance. Il a obtenu ce brevet le 30 novembre 1900, le premier attribué en Russie concernant la télévision. Si l'on en croit les données biographiques founies par l'historien russe de la télévision A. Urvalov, Wolfke serait né en 1883 et mort en 1947. Il aurait donc présenté sa demande de brevet à l'âge de 15 ans !

Le brevet de Wolfke est brièvment décrit, dans un article de B. Rosing (qui fut le formateur de Zworykin à Saint-Petersbourg) "La participation des savants russes au développement de la télévision électrique", Revue générale d'électricité, Paris, Tome XXXI, n°16, 6 avril 1932 :

D'après A. Abramson (1987, p.22) , Wolfke proposait d'utiliser des disques de Nipkow et une plaque de sélénium, excitée par une bobine à induction. Le second enroulement de la bobine contient un vibrateur, qui radie des ondes électromagnétiques. Abramson considère qu'il s'agit du premier système recourant aux récentes découvertes de la télégraphie sans fil. 

Dans l'appareil de Wolfke, le disque de Nipkow ne présente pas la spirale de trous telle que proposée par Nipkow, mais un cercle de trous décalés à partir du centre, de manière à balayer l'image de manière oscillatoire. Le modulateur de lumière était un tube de Geissler à utiliser comme source instantanée de lumière. Wolfke ne décrit pas la manière de moduler ce tube.

 

L'article de Rosing m'a aimablement été communiqué par M. Albert Abramson.

 


Histoire de la télévision       © A. Lange

Dernière mise à jour : 08 février 2002