LE TELEPHOTE DE GEORGE RIGNOUX (1906-1914)

Notice

Le français Georges Rignoux, originaire de Surgères (Charentes-Maritimes, près de La Rochelle), a obtenu deux brevets en 1906 et un en 1908  proposant la description d'un appareil de télévision (qu'il appelle toujours "téléphote") utilisant une mosaïque de cellules de sélénium pour capter l'image et un tambour de miroirs assez similaire à celui proposé par Lazare Weiller en 1889. Les signaux de cet appareil sont transmis en séquence vers le récepteur par un commutateur en rotation. Le signal est alors envoyé par le biais d'une valve lumineuse (cellule de Kerr) en réponse aux signaux reçus des cellules. Cette valve module la lumière à partir d'une lampe à arc. L'image est alors dirigée vers un tambour de miroirs en rotation (qui a autant de facettes que de cellules) et est affichée sur un écran de verre. Selon Albert Abramson (1995, p.16), "il s'agit du véritable premier système de télévision mécanique à avoir été construit et décrit".

Popularisé par un article dans le magazine L'illustration en 1909, le téléphote de Rignoux  semble avoir bénéficié d'un retentissement international assez rapide, puisqu'il est cité en 1910 dans un article du Kansas City Times. Le dispositif est présenté à l'Académie des Sciences le 13 juillet 1914, moins d'un mois avant l'éclatement de la Première Guerre mondiale. Le 22 mai 1915, le Scientific American Supplement consacre sa couverture et un article au téléphote amélioré de Rignoux, indiquant que Rignoux a réussi à transmettre par ce système les lettres de l'alphabet H, T, L et U. Les illustrations fournies suffisent à illustrer les limites d'un appareil qui est probablement l'aboutissement les plus avancé des propositions de Carey (1878-1880) de recourir à des cellules de sélénium pour transmettre les images à distance.

Le système de "flying spot" imaginé par Rignoux sera par la suite utilisé par John Logie Baird ainsi que par Bélin et Holweck (Abramson, 1995, pp. 56-57).

Brevets et articles

RIGNOUX, Georges, P.E., Demande de brevet le 10 février 1906 , Brevet accordé le 16 août 1906 (364 189)

RIGNOUX, Georges, P.E., Demande de brevet le 10 décembre 1906. Brevet accordé le 10 février 1908.  (382 535)

RIGNOUX, Georges, P.E., Demande de brevet le 20 mai 1908. Brevet accordé le 5 octobre 1908 (390 435)

VARIGNY, H. de., "La vision à distance", L'Illustration, n.3485, 11 décembre 1909, p. 451.

KUBICKI, C.D., "La télévision", L'industrie électrique, 19, 1910, pp. 80-83.

"Television on the Way", Kansas City Times (Georges Rignoux Telephot) (date ?) (cité in Time Line, Wexarts)

RIGNOUX, G., "Dispositif pour la vision à distance", Comptes-Rendus de l'Académie des Sciences, Paris, 2ème semestre, 1914, p. 301 [La note a été présentée le 13 juillet 1914]

ARAPU, R., "The Telephotographic Apparatus of Georges Rignoux", Scientific American Supplement, n°2055, 22 May 1915 cover and p.831.

 

 

Histoire de la télévision       © A. Lange

Dernière mise à jour : 23 janvier 2002