"Nipkow, Paul Julius Gottlieb 
(22.08.1860 Lauenburg,Poméranie
- 24.08.1940 Berlin)"


Notice biographique par Klaus BENEKE (Universität Kiel).
(Die deutsche Version ist hier)


Paul Nipkow

 

    Paul Nipkow pensait déjà à une transmission des images à distance, alors qu'il était encore étudiant.  En 1882, il entreprit  des études scientifiques à l'Université de Berlin, qu'il dut abandonner pour des raisons  financières, après  la mort de son père. En 1884, à l'âge de 24 ans, il déposa une demande brevet un "télescope électrique" et obtient le premier brevet relatif à un appareil de télé-vision ("Fern"-seher). 

    Les bases de cet appareil sont constituées par un disque de balayage, doté de trous de forme carrée et disposés en spirale. C'est le fameux "disque de Nipkow". Le disque tournant, en se déplaçant devant l'image à transmettre, décompose celle-ci en séquence de signaux lumineux. (1).

    Après son service militaire, Nipkow obtint un emploi de concepteur de dispositifs de sécurité pour patins auprès de la société  Zimmermann-Buchloh, à Borsigwalde, où il finira par obtenir le grade d'ingénieur principal. Il était un mordu d'aviation et construisit son propre modèle de loisirs, qui avait des similarités avec un hélicoptère. Cela venait du fait qu'il était en opposition avec  Otto Lilienthal (1848 - 1896), qui proposait le "modèle-oiseau", alors que lui préférait le "modèle-insecte".

nipkow4.gif (9878 octets)

Les disques de Nipkow. (Graphique provenant du site de  J.-J. PETERS, 'History of television", reproduit avec l'aimable autorisation de l'auteur).

 

    Après avoir pris une retraite anticipée en 1919, Nipkow se consacra entièrement au perfectionnement de son disque. En 1930, la société Siemens & Halske de Berlin acquis son brevet de 1924 sur la synchronisation. Le "disque de Nipkow" fut, jusqu'à l'avènement de la télévision électronique à la fin des années 30, le modèle incontournable de la "télévision mécanique". 

nipkowp.gif (36758 octets)

   Le 18 avril 1934 eût lieu la première émission de la station  "Paul Nipkow" à partir du Krolloper de Berlin. A partir du 22 mars 1935, une émission quotidienne dans la bande UKW (ondes ultra-courtes) fut diffusée par les services de la  Deutschen Reichspost et produite par la  Reichsrundfunkgesellschaft. Une petite année plus tard commençait à Berlin le service régulier de la station Paul-Nipkow (Fernsehsenders 'Paul Nipkow').   La station 'Paul Nipkow' comptait 14 employés en 1936 et disposait d'un budget de 300 000 Reichsmark.

 

nip6.jpg (17959 octets)

    En 1935, Paul Nipkow fut nommé par la Reichsrundfunkkammer Président d'honneur de la nouvelle société  Fernsehgemeinschaft, qui fut utilisée pour la propagande nazie. Malgré cela, Nipkow passa sa vieillesse dans des conditions modestes. Il conserva jusqu'à sa mort un esprit d'inventeur. Après sa mort, il fut enterré au cimetière III de Pankow. Une plaque commémorative a été posée sur la maison du numéro 5 de la Pankstrasse 5, où il résida de 1914 jusqu'à sa mort.

Documents

NIPKOW, P. "Elektrisches Teleskop". Patentiert im Deutscchen Reiche vom 6. Januar 1884 ab, Patentschrift n°30105, Kaiserliches Patentamt, Ausgegeben den 15. Januar 1885.    Version PDF : pages 1, 2, 3, 4, 5. (Source : DEPATISnet, Deutsches Patent- und Markenamt)

NIPKOW,  P.,   "Der Telephotograph und das elektrische Teleskop"Elektrotechnische Zeitschrift, 6, 1885, 419-425

CLEMENCEAU, P., "De la vision des objets à grande distance", La lumière électrique, Paris, 5 décembre 1885, pp.433-440.

"On parle depuis quelque temps...", La lumière électrique, 12 décembre 1885.

Film des funérailles de Nipkow
(18 september 1940)
> (Site de l'INA, "Archives de guerre").

Pankower Fernseh-Geschichte (Quelques documents sur le Paul Nipkow Fernsehsender, installé à Pankow) ( (> Historisches Heimatarchiv Pankow-Berlin par Willy Manns)

 

Bibliographie

GOEBEL, G., "Paul Nipkow - Versuch eines posthumen Interviews", in Fernseh-Rundschau, 4, (1960), 8, pp. 334-348.

GOEBEL, G., "Paul Nipkow", in Elektrotechnische Zeitschrift, 12 (1960), 20, pp. 490.

HAGEMMEYER, F W,, "Information und Kommunikation". In: Troitzsch U, Weber W (Hg), Die Technik. Von den Anfängen bis zur Gegenwart. Unipart-Verlag, Stuttgart, 1987, pp. 420-432

"Nipkow, Paul Julius Gottlieb"in ROLLKA, B., SPIESS, V., THRIENE, B. (Hrsg.),  Berliner Biographischer Lexikon, Hemde und Spanersche Verlagsbuchhandlung GmbH, Berlin, 1993, p.298.

"Nipkow, Paul (Julius Gottlieb)" in KILLY, W. und VIERHAUS, R. (Hrsg.), Deutsche Biographische Enzyklopädie,  K. G. Saur, München, Band 7, 1998, p. 421.

WINKER K., Fernsehen unterm Hakenkreuz. Organisation - Programm - Personal, Böhlau Verlag, Köln, Weimar, Wien, 1996.

nip5.jpg (17522 octets)

Graphique du "disque de Nipkow" dans  la demande de brevet (1884).


Note sur Zetzsche.

Le Professeur Zetzsche cité par Nipkow comme ayant été son guide dans la littérature sur les premiers travaux relatifs à la vision à distance est probablement Karl Eduard Zetzsche (1830- Dresden, 1894) qui était l'éditeur du Elektrotechnischen Zeitschrift (Berlin) et a publié divers ouvrages sur la télégraphie :

Die Kopiertelegraphen, Typendrucktelegraphen und die
Doppeltelegraphie
, Leipzig, 1865

Handbuch der elektrischen Telegraphie,  Berlin, s.d.

Die Entwicklung der automatischen Telegraphie, Berlin, 1875

Kurzer Abriss der Geschichte der elektrischen Telegraphie, Berlin, 1874.

 

ban3.jpg (8020 octets)

Histoire de la télévision      © André Lange
Dernière mise à jour : 16 février 2002