"Television kills telephony in brothers' broil. Our eyes demand their turn. Let them be seen ! And wolfbone balefires blaze the traimost if only that Mary Nothing may burst her bibby buckshee. When they set fire then she's got to glow so we may stand some chances of warming to what every soorkbatcha tum or hum, would like to know"

    "La télévision terrasse la téléphonie, dans une querelle intestine. Nos yeux exigent leur tour. Donnez-leur à voir ! Mais les feux de joie effacent la mince flamme et ne font que décimuler la forêt dans le corps de Mary Néant. Lorsqu'on y mettra le feu, elle brillera comme ça on aura l'occasion d'y réchauffer toute bribe, ton et sous-entendu que l'on aimerait à connaitre".


James JOYCE,Finnegans Wake I, 3, 52

Faber & Faber, London, 1939.
Traduction en français par Philippe Lavergne, Gallimard, 1982


 

 

 

 

 

Histoire de la télévision      © André Lange
Dernière mise à jour : 28 décembre 2000