Th. du MONCEL, "Quelques mots encore sur le photophone", 
La Lumière électrique, 1er novembre 1880.

Notice

    Dans cet article, Th. du Moncel revient sur la présentation du photophone de Bell, détaillée dans son article précédent du 1er octobre.

    Les mises au point relatives à ds problèmes de traduction nous fournissent une indication intéressante sur les réseaux de communication : des indications sur les problèmes de traduction ont en effet été communiquées par le consul général des Etats-Unis à Paris. La chose n'est pas étonnante sur l'on considère à la fois la renommée internationale acquise par Bell quatre ans après la mise au point du téléphone, mais également la position priviligiée de du Moncel dans le monde scientifique français.

    On remarquera également les considérations finales de du Moncel sur la différence fondamentale entre l'utilisation du sélénium pour la transmission des sons et pour la transmissions des images, celle-ci nécessitant selon du Moncel la médiation d'actions chimiques aux résultats non encore maîtrisés. Du Moncel diagnostique donc une période longue de gestation du téléphote, qui contraste avec l'optimisme un peu naïf des premiers chercheurs.

tdm1.JPG (23498 octets)

tdm2.JPG (99283 octets)

tdm3.JPG (15861 octets)

tdm4.JPG (84571 octets)

tdm5.JPG (64394 octets)

tdm7.JPG (80667 octets)

tdm6.JPG (12917 octets)

 

ban3.jpg (8020 octets)

Histoire de la télévision      © André Lange
Dernière mise à jour : 06 janvier 2002