Th. du MONCEL, 
"Le Téléphote et le Diaphote", 
La Lumière électrique
, 1er juillet 1880.


Notice

    Cet article est le deuxième que du Moncel consacre à la vision à distance, après celui publié le 1er juin sous le titre "Transmission des images par l'électricité". Du Moncel y rend compte de la lettre de W.E. Sawyer, "Seeing by electricity" parue dans Scientific American le 12 juin 1880. Il évoque également les travaux de Ayrton et Perry , de Bell, de Carey, de Connely et MacTighe, et d'un certain "Dr. Hicks de Bethléem". 

Il s'agit en fait de H.E. Licks  dont le canular est lancé dans The Daily Times de Bethlehem, Pennsylvania, le 10 février 1880 et dont les "travaux ont" été cités en Europe dans le York House Paper, 14 April 1880, The Times, 24 April 1880 et dans l'article "The diaphote", Design and Work, 15 May 1880, pp.437-438. 

   Les articles de du Moncel sont curieusement ignorés par Abramson et Burns. Il est pourtant intéressant de noter que du Moncel est le premier à proposer une autre hypothèse que celle du recours au sélénium, hypothèse qui suppose le recours à une "préparation photographique daguérienne", se basant sur les découvertes de Becquerel sur les variations des courants dont l'intensité est proportionnelle à celle de la lumière. Une telle hypothèse sera développée en 1889 par le chimiste allemand Raphael Eduard Liesegang.

dumoncel4.JPG (115350 octets)

dumoncel5.JPG (189614 octets)

 

dumoncel6.JPG (180531 octets)

 

ban3.jpg (8020 octets)

Histoire de la télévision      © André Lange
Dernière mise à jour : 06 mars 2002