Paul CLEMENCEAU, 
"De la vision des objets à grande distance",
La lumière électrique, Paris, 5 décembre 1885, pp.433-440.


 Notice

Cet article de Paul Clémenceau présente un "état de l'art" sur la question de la vision à distance. Il s'inscrit dans la lignée de l'article "Le téléphote" publié trois ans plus tôt par Th. du Moncel dans son ouvrage Sur le microphone, le radiophone et le phonographe, en évoquant les propositions initiales de McTighe, de Paiva, Carey, Sawyer, Ayrton et Perry, Shelford Bidwell, Constantin Senlecq, Maurice Leblanc. Il développe plus en détail la présentation de l'appareil de télé-photographie de Bidwell, mais surtout il présente, pour la première fois au public français, le système de télescopie électrique de l'allemand Paul Nipkow, en se basant sur l'article "Der Telephotograph und das elektrische Teleskop", paru deux mois plus tôt dans la  Elektrotechnische Zeitschrift.

Cette attention très précoce aux propositions de Nipkow illustre la grande rapidité de circulation des idées relatives à la vision à distance. Clémenceau se montre d'ailleurs très confiant sur les potentialités du système de disques proposé par m'inventeur allemand.

Une semaine après l'article de Clémenceau, La lumière électrique publiera un entrefilet sur l'appareil de Nipkow ("On parle depuis quelque temps..."). Un certain Firmin Larroque réagira également en publiant dans la même revue, quinze jours plus tard, une curieuse proposition d'appareil utilisant à la fois les propriétés photo-sensible du sélénium et les propriétés de dilatation du palladium.






Histoire de la télévision       © A. Lange

Dernière mise à jour : 02 mars 2003