Jno CAMMACK, "Phonography",
English Mechanic, 14 December 1877.



 Notice : "I have no doubt it will be soon a fait accompli"

La démonstration du téléphone de Bell et du phonographe d'Edison enflammèrent les imaginations, comme en témoigne cet article curieux de Jno Cammack.

 Jno  Cammack était un "inventeur" britannique visiblement déçu de voir son génie ignoré. Dans cet article du 14 décembre 1877, paru dans le magazine britannique English Mechanic, ayant appris la mise au point du téléphone par Edison, il se déclare surpris de voir combien ses idées se rapprochaient de celle du "Sorcier de Menlo Park". La semaine suivante, dans le même magazine, il se déclare outragé que le téléphone de Graham Bell s'inspire d'un téléphone que avait lui-même dessiné dès 1860 !

Plus que ces revendications, qui nous paraissent aujourd'hui un peu dérisoires, on retiendra le dernier paragraphe de s lettre à English Mechanic. Cammack y imagine que l'un ou l'autre des grands professeurs Thomson, Marey, Tynsdall devraient mettre au point un instrument permettant de reproduire les caractères écrits, mais aussi tout type de mouvement, à n'importe quelle distance - y compris par delà l'Atlantique - ainsi que transmettre la lumière à distance. Cammack ne minimise pas les difficultés de ces projets, mais il ne doute pas que ce sera un jour un fait accompli (en français dans le texte).

Ce que propose Cammack n'est pas vraiment un appareil, ni même une hypothèse, mais c'est bien la formulation de l'ambition scientifique que d'autres vont bientôt explorer.

 



Le téléphone de J. Cammack (1877), English Mechanic, 1st FEbruary 1878.

Document conservé dans les "clippings" d'Edison.

 

Histoire de la télévision       © A. Lange

Dernière mise à jour : 02 mars 2003